Ministère de l'Eau
et de l'assainissement

Téléphone +221 33 869 61 30

PROJET INNOVANT D’ACCES AUX SERVICES D’EAU ET D’ASSAINISSEMENT POUR UNE RESILIENCE DURABLE DANS LES ZONES DEFAVORISEES (PASEA – RD): PUBLICATION DU RAPPORT D’ETUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL DU SOUS – PROJETS D’ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE OUROSSOGUI

communique

PROJET INNOVANT D’ACCES AUX SERVICES D’EAU ET D’ASSAINISSEMENT POUR UNE RESILIENCE DURABLE DANS LES ZONES DEFAVORISEES (PASEA – RD): PUBLICATION DU RAPPORT D’ETUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL DU SOUS – PROJETS D’ASSAINISSEMENT DE LA COMMUNE DE OUROSSOGUI

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique du secteur de l’eau et de
l’assainissement, le Gouvernement du Sénégal, avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD), a initié le Projet Innovant d’accès aux Services Sécurises d’Eau et d’Assainissement pour une Résilience Durable dans les zones défavorisées (PASEA – RD) d’un montant de 30 236 417 000 FCFA pour une durée de 4 ans. Le projet sera exécuté sur l’ensemble du territoire national.

  • Objectifs du projet

L’Objectif global est d’améliorer la qualité de vie des populations des zones péri-urbaines et rurales défavorisées du Sénégal à travers leur accès durable aux services sécurisés d’eau potable, d’assainissement et d’hygiène pour une résilience durable aux maladies transmissibles et au changement climatique, conformément aux orientations du 9ème Forum Mondial de l’Eau (Forum des réponses).

Les objectifs spécifiques du projet consistent à réduire la disparité dans l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène dans les zones rurales et semi-urbaines à travers :

  1. Le renforcement de la réalisation d’infrastructures et équipements d’Alimentation en Eau Potable et Assainissement (AEPA) et leur gestion dans le cadre de la politique de délégation de service public au secteur privé, dans l’esprit du 9ème FME ;
  2. La promotion de l’hygiène pour une résilience durable aux maladies transmissibles dont la COVID-19 et des activités agropastorales ;
  3. Le renforcement des capacités institutionnelles et de celles des parties prenantes sectorielles à travers entre autres, la mise en œuvre du Plan d’Actions de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE) dans les régions ciblées ;
  4. Le soutien à l’organisation du 9ème FME pour une participation inclusive des acteurs des zones ciblées à l’évènement.
  • Composantes du projet et Résultats attendus

Les différentes composantes du projet sont les suivantes :

  • Composante A : Services sécurisés d’eau et d’assainissement
  • Composante B : Résilience sanitaire, nutritionnelle et économique
  • Composante C : Renforcement capacités de résilience des services d’eau,
    d’assainissement et d’hygiène
  • Composante D : Coordination et Gestion du projet

Les résultats attendus du projet sont les suivants :

  1. des services sécurisés et durables d’approvisionnement en eau potable et
    d’assainissement à travers de nouvelles infrastructures dont l’exploitation est assurée dans le cadre de la politique de délégation de service public au secteur privé sont mis en place dans les régions de Matam, Tambacounda et Kédougou ;
  2. un programme de prévention des maladies transmissibles dont la COVID-19 à travers la promotion de l’hygiène personnel, de l’habitat et des denrées alimentaires dans les ménages, les écoles, marchés, autres lieux publics (culte, sport, etc.) est élaboré et mise en œuvre ;
  3. des activités socioéconomiques à travers l’aménagement de périmètre agricoles et pastoraux, le maraîchage avec la réutilisation des produits de traitement des boues de vidange (compost, eaux traitées) et l’élevage (abreuvoirs) pour améliorer les rendements et la nutrition sont soutenues ;
  4. la résilience au changement climatique, la gouvernance en soutenant la mise en œuvre du programme GIRE et des réformes sectorielles et la préparation de projet d’investissement sont améliorées ;
  5. l’organisation du Forum Mondial de l’eau à travers ses volets communication, aménagement de stands, prise en charge de catégories d’acteurs désavantagés ou disposant de moyens limités, notamment les jeunes, les femmes, les ruraux, des ONG, les artistes, les élèves et leaders communautaires des zones du projet est accompagnée.
  6. Respect des dispositions et procédures de sauvegardes environnementales et sociales
    Conformément aux politiques opérationnelles de sauvegarde environnementale et sociale de la BAD et à la législation environnementale nationale, les documents mandataires de gestion environnementale suivants ont été préparés : (i) un Cadre de Gestion Environnementale et Sociale (CGES) et (ii) un Cadre de Politique de Réinstallation des populations (CPRP) du projet. En application du CGES, une étude d’impact environnemental et social a été réalisée pour le sous – d’assainissement de la commune de Ourossogui (région de Matam). Les objectifs spécifiques de cette étude sont :

 

  • Evaluer les risques/impacts environnementaux et sociaux potentiels des sous – projets ;
  • Adopter des mesures, activités et mécanismes à mettre en œuvre pour éviter ou minimiser les risques et impacts négatifs.
  1. Disponibilité et accessibilité des documents approuvés
    Le rapport final de l’étude d’impact environnemental et social du sous – projet d’assainissement de la commune de Ourossogui (région de Matam) validé par le comité technique régional de Matam est disponible et peut être consulté par toute partie intéressée, aux adresses et liens suivants :

https://eau-assainissement.gouv.sn/wp-content/uploads/2022/07/PASEA-RD_EIES_ONAS_Ourossogui_Rapport-Final.pdf

 

  • Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Immeuble B2, Sphère Ministérielle du deuxième Arrondissement de Diamniadio, Dakar, site web : https://eau-assainissement.gouv.sn/
  • Cellule de Planification, de Coordination et de Suivi des Programmes : Sicap
    amitié II, allées Seydou Nourou Tall, angle rue B Villa n° 4023 – RC & 1er Etage, Dakar
  • Office National de l’Assainissement du Sénégal, site web : https://onas.sn
  • Région : Gouvernance de Matam
  • Département : Préfecture de Matam
  • Commune de Ourossogui (Mairie).

 

Ministère de l’Eau et de l’Assainissement
Dakar, le 04 juillet 2022

Précedent Rapports d’étude d’impact environnemental et social des sous – projets de sécurisation de l’alimentation en eau potable de KIDIRA et d’assainissement de la commune de KANEL

Laisser un commentaire