Ministère de l'Eau
et de l'assainissement

Téléphone +221 33 869 61 30

Programme d'accès à l'eau potable


La stratégie de développement et de renforcement des services d’eau potable au profit de toutes les catégories de population est mise en œuvre dans le cadre du programme accès à l’eau portable, le PAEP. Il s’appuie sur le développement et la sécurisation de l’accès à l’eau potable dans un contexte marqué par l’accroissement important de la demande en eau pour tous les usages du fait de la croissance démographique mais également de l’élargissement des activités économiques fortement consommatrices d’eau.
Le PAEP est exécuté dans un cadre institutionnel marqué par la mise en œuvre de réformes institutionnelles relatives à la gestion du service public de l’eau potable en milieux urbain et rural visant une gestion professionnelle du service public de l’eau et basées principalement sur la mise en place de partenariats efficaces avec le secteur privé. Ainsi un nouveau contrat a été signé avec un nouvel opérateur en milieu urbain (SEN’EAU avec SUEZ Groupe comme partenaire stratégique) sur une durée de quinze (15) ans alors qu’en milieu rural une partie des DSP fonctionne en attendant une généralisation de la réforme.
Ce programme a pour objectif spécifique d’« Atteindre l’accès universel à l’eau potable, d’ici 2025, à travers la réalisation et le renforcement des infrastructures et en assurant la qualité et l’équité dans la fourniture du service public de l’eau ». Il est ainsi la déclinaison programmatique de l’indicateur 6.1 de l’ODD6 au titre de l’agenda 2030 et est aligné à l’axe 2 du Plan Sénégal Emergent.

Les objectifs opérationnels du programme


Les objectifs opérationnels portés par ce programme sont :

  • promouvoir l’accès universel et sécurisé à l’eau potable en milieux urbain et rural ;
  • améliorer la qualité du service public de l’eau potable rendu aux usagers ;
  • réduire la vulnérabilité des infrastructures et sources d’eau potable.

Stratégie opérationnelle du programme

Pour atteindre les objectifs spécifiques du programme, il faudra :

  • accélérer la réalisation d’ouvrages d’assainissement individuel subventionnés pour renforcer l’accès aux services sécurisés d’assainissement, en particulier pour les ménages les plus démunis ;
  • accélérer la mise en œuvre de l’approche Sanitation marketing pour accompagner les ménages à se doter d’ouvrages d’assainissement ;
  • renforcer les grandes campagnes de communication pour le changement de comportement en particulier, en vue de renforcer la demande en ouvrages d’assainissement et de mettre en œuvre les actions visant l’éradication de la défécation à l’air libre.
  • renforcer les extensions de réseau d’assainissement ainsi que les branchements sociaux des ménages au réseau d’égout ;
  • réduire la vétusté du réseau de collecte et de transport par la remise à niveau des canalisations en particulier dans la partie urbaine de Dakar ;
  • accroître les capacités de drainage et de pompage des eaux pluviales à travers l’extension du réseau des canalisations de transport et le renforcement des stations de pompage.
  • Améliorer le système de suivi de la mise en œuvre des actions du programme.

Cartographie administrative du programme


La mise en œuvre du PAEP mobilise la Direction de l’Hydraulique en tant que structure centrale à laquelle sont rattachées 14 Divisions régionales de l’Hydraulique, 3 Subdivisions de Maintenance et 17 Brigades des Puits et Forages. Ce programme implique également deux structures autonomes que sont la Société nationale des Eaux du Sénégal (SONES) et l’Office des Forages ruraux (OFOR).