Ministère de l'Eau
et de l'assainissement

Téléphone +221 33 869 61 30

Atelier de partage des résultats de la cartographie détaillée du risque d’ inondations dans le triangle Dakar Tivaouane Joal

Atelier de partage des résultats de la cartographie détaillée du risque d’ inondations dans le triangle Dakar Tivaouane Joal

L’atelier de restitution et de partage des résultats de la cartographie détaillée des risques d’inondations dans la zone pilote couvrant le triangle Dakar – Tivaouane – Joal a été présidé ce mardi 19 décembre à l’hôtel Radisson Blu de Dakar par le Ministre de l’eau et de l’assainissement, Monsieur Serigne Mbaye THIAM.

Les gouverneurs de Dakar et Thiés, le SG du MEA, le Directeur de l’ONAS, la Directrice de l’Hydraulique, les conseillers techniques et chefs de services du MEA ainsi que de nombreux élus locaux, associations, universitaires et partenaires ont pris part à la rencontre.

Le ministre a tenu à rappeler qu’une évaluation finale du plan décennal de gestion des inondations qui couvrait la période 2012-2022 a été effectuée cette année. Ce plan initié par son Excellence le Président Macky Sall dès son accession au pouvoir, portait essentiellement sur la construction d’ouvrages de drainage, de stockage et de pompage, mais également sur la restructuration de zones inondables et le relogement de sinistrés et a été exécuté globalement à hauteur de sept cent dix-sept milliards huit cent millions (717 800 000 000) avec des progrès importants ayant permis d’exonder plusieurs zones du pays.

Dans le cadre d’exécution de ce plan, des efforts importants ont été consentis en matière de renforcement de la connaissance du risque d’inondations, car l’expérience a montré que la connaissance de ce risque est indispensable à toutes tentatives d’anticipation, de ciblage et de dimensionnement des infrastructures d’assainissement d’eaux pluviales.

L’acquisition d’un Modèle numérique de Terrain (MNT) avec une précision de 2 mètres sur l’ensemble du territoire nationale a permis la production d’une cartographie des zones inondables et à l’identification de vingt-neuf (29) localités les plus exposées de notre pays. Sur ce lot sept (7) zones pilotes dont le triangle cité plus haut sont identifiées.

Toujours selon le Ministre, ce travail doit être un référentiel pour tous les projets d’urbanisation, de lotissement qui seront entrepris dans la zone concernée.

L’atelier organisé par la Direction de la Prévision et de la Gestion des Inondations, la DPGI, dans le cadre du PGIIS 2 (Projet de Gestion Intégrée des Inondations au Sénégal), a servi par ailleurs de cadre pour partager les résultats du challenge « Sama dekkou way » initié à partir de la mise à disposition des données de l’outil aux innovateurs et étudiants. Trois (3) startups ont été primées. Et le ministre a invité les chercheurs et porteurs de projets publics comme privés de s’inspirer de ces les start-ups en exploitant les données de cet outil de cartographie des risques d’inondations au Sénégal.

Un Géoportail, en cours de déploiement, mettra très bientôt les données issues du projet à la disposition de tout un chacun.

Le ministre n’a pas manqué de faire des recommandations parmi lesquelles nous avons les actions suivantes :

-partager l’information sur le travail effectué et rendre l’outil disponible le plus rapidement possible ;

– Organiser des rencontres au niveau territorial pour sensibiliser les acteurs locaux ;

– Promouvoir la culture de la prise en compte du risque inondation chez les décideurs, les porteurs de projets et les populations ;

– Finaliser la cartographie des cinq autres zones ;

– Étendre la cartographie dans l’ensemble des vingt-neuf (29) zones identifiées.

Le Ministre a terminé ses propos en remerciant au nom du gouvernement du Sénégal le Fond Vert Climat pour le financement accordé et qui permet de prendre en charge les activités du projet de gestion intégrée des inondations au Sénégal PGIIS 2. Il a aussi remercié l’agence Française de Développement (AFD) et tous les autres partenaires techniques et financiers.

 

Précedent Audience d’une délégation finlandaise conduite par Son Excellence Anu Saxén, Ambassadeur de la Finlande au Sénégal

Laisser un commentaire