Facebook Twitter Vimeo
Ministère de l’Eau
et de l’Assainissement

Accueil / Projets / Projets en cours / Projet Accès Durable à l’Eau Potable et à l’Assainissement (PADEPA)

Projet Accès Durable à l’Eau Potable et à l’Assainissement (PADEPA)

L’USAID a décidé de financer, sous forme de subvention non remboursable en mode financement direct au Gouvernement (Govenment to Government ou G2G), le projet dénommé Projet Accès Durable à l’Eau Potable et à l’Assainissement (PADEPA) à hauteur de 10 000 000 $ USD soit 5 800 000 000 FCFA environs.

Le projet d’accès durable à l’eau potable et à l’assainissement intervient dans la zone rurale des régions Sud du Sénégal notamment la région de Matam, Tambacounda, Sédiou, Ziguinchor et Kédougou. Il vise à soutenir le Gouvernement dans l’atteinte de l’objectif 6 des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui consistera à garantir l’accès de tous à l’eau, l’assainissement et à assurer une gestion durable de la ressource.

Le PADEPA est financé par l’Usaid sous la forme d’une subvention de 9 975 659 USD soit 5 336 977 542 et est exécutée sur la période 2018-2022. Il s’inscrit dans la mise en œuvre de la nouvelle Lettre de Politique Sectorielle de Développement alignée à l’agenda 2030 pour l’atteinte des ODD.
Le Projet est placé sous la tutelle technique du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement et sous la tutelle financière du Ministère des Finances.

Ci dessous, le récapitulatif des données de base du projet.
Date d’évaluation : 2016
Date d’approbation : A déterminer
Date de signature : 05 janvier 2019
Date d’achèvement : Décembre 2022
Coût du projet : 7 023 847 543 FCFA
Part USAID : 5 339 827 543 FCFA
ETAT du Sénégal : 1 684 020 000 FCFA
Organes d’exécution : CPCSP, DAGE, OFOR, DA, DGPRE

Zone d’intervention du projet

Le projet couvre les Régions de Tambacounda, Matam, Ziguinchor, Kolda, Kédougou et Sédiou. L’objectif global de ce projet est de contribuer à l’amélioration de la qualité du service d’eau potable dans les régions de la zone Sud du pays, à travers : i) l’amélioration de l’accessibilité des points d’eau pour les usagers conformément aux principes édictés dans le cadre de l’agenda des ODD ; ii) la réduction des corvées d’eau subies par les femmes et les enfants en âge d’aller à l’école ; iii) l’accroissement du niveau de consommation spécifique avec la prise en charge des autres besoins domestiques ; et iv) l’accompagnement au processus de mise en place de délégations de service public viables dans cette partie du territoire.